10 Coteaux champenois blanc n°1

Les coteaux champenois blanc sont de plus en plus nombreux et on peut en être ravis car ce sont toujours de très belles découvertes élaborées par des vignerons curieux et singuliers. On compte environ quarante références différentes disponibles mais il se pourrait que ce chiffre augmente avec les deux derniers millésimes 2018 et 2019 qui vont donner des envies et je miserais bien sur de nouveaux coteaux champenois blanc à venir. En voilà déjà 10, dégustation à venir :

Les coteaux champenois blanc élaborées à partir de raisins rouges :


La maison Drappier nous propose un coteaux champenois 100% Pinot Noir, une rareté au pays des rares coteaux champenois. Le nez est citronné et menthol, la bouche est marquée par une belle acidité, mieux vaut aimer les coteaux tranchants. Il a procuré beaucoup de plaisir à table et à très bon prix.
Acheté au Cellier Saint Pierre à environ 20€

Fabrice Pouillon du domaine R. Pouillon et Fils élabore un coteaux champenois blanc à partir du seul cépage Meunier issu du village de Festigny dans la parcelle Les Châtaigniers. Ce coteaux est élevé en fût dont il sort 251 bouteilles du millésime 2016. La saison 2016 a été difficile mais l’été chaud a permis d’obtenir une grande maturité. Attention, très gros canon, se mêlent épices, beau volume et une incroyable finesse. Ce coteaux a fait l’unanimité autour de lui.
Acheté à la cave Balourdet autour de 35€

Les Coteaux d’Aimé sont une création d’Alexis Leconte élaborée à partir du cépage Meunier. Il se compose de deux parcelles du village de Troissy, « les Plats Culs » et « la Servenette ». Les vignes ont un âge moyen de 40 ans. Ce coteaux champenois blanc est élevé longuement pendant 24 mois en fûts de 400 litres. Il est issu du millésime 2015 et tiré à 497 bouteilles.
Acheté à la propriété autour de 20€

Les coteaux champenois issus de la côte des Blancs :


Les Frères Mignon élaborent un coteaux champenois blanc, ce fut même leur toute première cuvée avant la sortie de leurs champagnes. Ce coteaux champenois est issu du village d’Avize, sur un sol de craie, avec des vignes âgées en moyenne de 42 ans, bien sûr il s’agit d’un 100% Chardonnay, il est toutefois à noter que les vignes sont en sélection massale. Ce coteaux champenois blanc est issu du millésime 2016.
Acheté aux caves du Forum à Reims à environ 30€

Le domaine Pierre Montcuit propose régulièrement un coteaux champenois blanc issu du village du Mesnil-Sur-Oger. Tous les sols sont travaillés avec la volonté d’être au plus proche de l’agriculture biologique. Ce coteaux champenois millésimé 2017 a connu une énorme maturation et a nécessité un tri important. En avril 2018, Pierre Amillet a effectué une dégustation au fût, il a alors retenu quelques tonneaux dont les raisins proviennent exclusivement du Mesnil-sur-Oger. Ce vigneron recherche avant tout l’équilibre, la finesse, une certaine rondeur et bien sûr de l’acidité. Ce coteaux est resté un an en fût. Pierre Amillet a choisi une bouteille bourguignonne et utilise de la cire au niveau du bouchon pour éviter toute oxydation. Il préconise de le garder en cave 2/3 ans avant de le consommer.
Acheté à la propriété, disponible à la cave 520 à environ 50€.
La maison de Champagne Charles Heidseick élaborent 4 coteaux champenois issus de 4 villages (Vertus, Oger, Le Mesnil, Villers-Marmery). Sur le conseil avisé de Gilles Papavero de la cave le Vintage à Reims, j’ai choisi le coteaux « Oger » à 55€. Il m’a été conseillé de le laisser en cave un petit peu avant de consommer mais il me tarde de le goûter.
Le domaine Colin élabore un coteaux champenois blanc issu d’un Clos de la commune de Vertus, au coeur du village, 100% Chardonnay lui aussi, il a été élevé en fût. Il a été tiré à 272 bouteilles.
Ce coteaux champenois issu d’une parcelle elle même dans un Clos nous a ravis, on sort littéralement de l’idée de boire un coteaux pour la curiosité mais on entre dans la sphère des grands vins, fantastique de finesse, il offre un moment de magie. Notre drame, ne plus en avoir en cave mais un nouveau millésime vient d’être mis en vente.
Acheté à la Grande Boutique du Vin à Châlons en Champagne autour de 35€.

Les coteaux champenois élaborés à partir de raisins blancs :


Emmanuel Lassaigne propose ponctuellement un coteaux champenois sur le lieu-dit du Haut Revers du Chutat, il fait partie des cuvées dites éphémères et difficiles à trouver ! Il n’y en a pas au domaine, il faut nécessairement trouver le caviste qui en cache dans son arrière boutique. Celle que je m’apprête à boire a été dégotée à la Cave Colbert à Reims (65€).

100% Chardonnay, le coteaux champenois élaboré par Sébastien Mouzon est issu du village de Verzy, le domaine travaille en biodynamie et la fermentation alcoolique a lieu grâce aux levures indigènes, le vin n’est ni collé, ni filtré. C’est un coteaux champenois récolté en 2015, produit à 500 bouteilles.
Une rareté parmi les raretés, Un Riceys blanc « En Valingrain » 2011 élaboré par Olivier Horiot à base de Chardonnay et de Pinot Blanc. Les 600 pieds de Chardonnay et de Pinot Blanc ont permis de créer 500 bouteilles. Le producteur met en évidence la grande capacité de garde de ce vin, jusqu’à 15 ans, mais nous n’avons pas attendu jusque là. Après néanmoins 8 ans, il est encore fougueux et a besoin d’être aéré pour s’exprimer. Porté par les agrumes, il est friand avec sa fine acidité et une subtile rondeur apporté par le pinot blanc. C’est Top.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *