C’est quoi être coopérateur en Champagne par le Champagne Poinsot Frères

J’ai rencontré Laura Poinsot du Champagne Poinsot Frères lors d’un salon, j’ai tout de suite pu sentir son enthousiasme pour les champagnes du domaine. Laura travaille à l’exploitation avec son père et toute une équipe pour prendre soin de leurs 20 hectares.
Lors d’un passage au domaine, je prends un peu plus de renseignements, Laura m’explique alors que son domaine est très attaché à la coopération et qu’elle travaille avec le centre vinicole Nicolas Feuillate de Chouilly.
Il me faudra faire un passage au centre Nicolas Feuillate pour compléter cet article et mieux comprendre la dimension de cette coopérative, qui regroupe 4500 adhérents de toute la Champagne.

Laura est la 4ème génération du Champagne Poinsot. La coopération a toujours été pour les Poinsot au coeur de leur démarche. Le Grand-père livrait déjà ses moûts à la coopérative locale Chassenay d’Arce. Le père de Laura, Serge, a continué cette coopération car il apprécie beaucoup l’entraide et la collaboration qui en résultent. « La mise en commun des méthodes crée une synergie » selon Laura.
Le père de Laura s’est affilié à la coopérative Nicolas Feuillate au début des années 90, il a créé à ce moment la marque Poinsot Frères. Le domaine Poinsot est centre de pressurage, ce qui leur permet de s’occuper de leurs 20 hectares mais aussi de 10 hectares d’autres adhérents à la coopérative.
Les jus sont triés par cépage, les vieilles vignes de plus de 40 ans sont pressées séparément. Les jus passent par des cuves de débourbage, les moûts sont ensuite envoyés par camion citerne au centre vinicole de Chouilly.
Deux possibilités pour les vignerons, livrer leurs moûts à Nicolas Feuillate et les faire vinifier en vue de les récupérer pour les vendre en leur nom ou simplement vendre la quantité de moûts correspondant à leur récolte.
Un des très importants avantages que voit Laura à la coopération, c’est la chance de pouvoir travailler avec de grands professionnels et particulièrement d’excellents oenologues qui se réjouissent de la palette de moûts qu’ils peuvent recevoir de toute la Champagne. C’est aujourd’hui Guillaume Roffiaen qui est chef de cave chez Nicolas Feuillate.
Les raisins ne sont pas que pressés dans les domaines, ils sont également soumis à de nombreuses analyses et contrôles pour s’assurer de leur qualité. Avant que les assemblages aient été faits, les adhérents à la coopérative sont invités à déguster les vins clairs.
Les vins sont ensuite stockés par la coopérative Nicolas Feuillate, les vignerons peuvent ensuite les récupérer au moment qu’il leur semble opportun par rapport au vieillissement de leurs champagnes. La cuvée Tradition aujourd’hui proposée à la vente correspond à une base de vins de l’année 2013 à laquelle s’ajoute les vins de réserve. On est loin des 15 mois minimum réglementaires. Le champagne Poinsot bénéficie de tout un service dédié à la vigne, des informations régulières, des conseils sur la taille ou les équipements utilisés. Bien qu’il y ait ces conseils, le vigneron garde une parfaite autonomie sur sa manière de conduire ses vignes. L’idée est bien sûr que chacun fasse au mieux pour pouvoir bénéficier au final des meilleurs raisins possibles. Laura est très contente du soutien apporté par le centre vinicole de Chouilly, le service technique dont elle bénéficie lui permet au quotidien de progresser dans ses gestes et ses méthodes.

Concernant le domaine Poinsot, toutes les vignes sont à Loches-sur-Ource. Laura et son père bénéficient d’un très joli lieu d’accueil pour les touristes. Laura est satisfaite de pouvoir proposer un champagne dont les qualités restent homogènes d’une année sur l’autre et dont le style reste équivalent. Prochaine étape éventuelle pour le domaine, récupérer les champagnes avant le dégorgement et assurer eux-mêmes les dosages.

Si vous souhaitez découvrir le domaine, il est utile de passer un petit coup de fil pour vous assurer de la disponibilité de Laura. Si la météo le permet, elle pourra éventuellement vous faire faire un tour dans ses très belles parcelles de vignes du village.

Les cuvées
Les cuvées du champagne Poinsot offre un très joli rapport prix / plaisir. Les vins sont assez vifs, ils ont une belle fraîcheur, ils feront merveille lors de vos apéritifs estivaux.

Tradition
Composé à 51% de Pinot Meunier, 28% de Pinot Noir et 21% de Chardonnay. Il est dosé à 8,1 g/l.

Rosé
Le rosé est intègre une part importante de vin rouge à hauteur de 20%. Le coteaux champenois rouge qui sert à l’élaboration de champagne est élaboré à Fontette.

Intense Chardonnay
Ce chardonnay est issu d’un seul millésime même s’il n’est pas revendiqué. En ce moment, c’est le 2011 qui est vendu. Dosé à 8,1 g/l. Agrumes et vivacité se répondent joyeusement.

Millésime
Cuvée élaborée en quantité limitée dosée à 9,4 g/l.

Prestige
Cette cuvée est issue d’une seule année de vendanges, à savoir 2011. Elle est assemblée à partir des têtes de cuvées. Ce champagne est dosé à 8,9 g/l.

Grand Héritage
Ce champagne est élaboré à partir de parcelles de vignes âgées de plus de 40 ans. Composé d’un tiers de chaque cépage à savoir Pinot Noir, Pinot Meunier et Chardonnay. Il est issu du millésime 2011 et est dosé à 9,8 g/l. Un beau champagne offrant une belle matière, sans excès, un champagne qui peut répondre présent dès l’apéritif mais qui peut aller aussi bien plus loin dans le repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *