Le domaine Bruno Sorg à Eguisheim

Par une belle journée d’hiver, j’ai pu rencontrer François, Régine et leur fils Antoine au domaine. J’ai été clairement impressionné par les connaissances réunies de François en biologie, géologie, agriculture, vinification, mais aussi sa capacité à transmettre sans retenue, avec une étonnante simplicité. Cependant, tout ce travail serait vain s’il n’y avait pas également une compréhension du marché actuel du vin. Ainsi, les vins Bruno Sorg se vendent aujourd’hui à l’export à hauteur de 40% et 60% en départ cave (comprenant les visites et les expéditions vers les particuliers).

Bruno Sorg extérieurLa visite au caveau est des plus agréables, Régine sait immanquablement recevoir, mettre à l’aise. Elle parvient à communiquer toute la passion de la famille Sorg pour l’élaboration de leurs vins.

Bruno Sorg François et RéginePour ma part, je connais le domaine depuis le millésime 2010, c’est en dégustant en famille les incroyables Grands Crus Pfersigberg et Florimont que j’ai eu envie de rédiger un article sur la propriété.

Bruno Sorg ParcelleLe domaine Bruno Sorg a été créé en 1965 par Renée et Bruno Sorg, ils possédaient alors un hectare en propriété. Le vin n’était alors pas la seule activité du domaine. François arrive au domaine en 1988 avec 7 hectares de vignes, aujourd’hui, la famille Sorg travaille 12 hectares.

Bruno Sorg Antoine et FrançoisAntoine a rejoint le domaine en 2018 après un cursus viticulture à Beaune et une licence à Angers.
Ce qu’on ne voit pas toujours en tant qu’amateur de vin, c’est l’intensité du travail dans les vignes.

Bruno Sorg taille PoussardTravail des sols, enherbement un rang sur deux, taille, traitements majoritaires à base de cuivre et de soufre, la vigne est exigeante et réclame un dévouement quotidien si l’on souhaite avoir une chance d’élaborer le vin qu’on désire. Au printemps, afin d’obtenir la quantité de vin choisie, le domaine pratique un ébourgeonnage pour contrôler la quantité.
Le domaine dispose également d’une effeuilleuse automatique qui évite les pourritures à la récolte et diminue de fait les traitements. François et Antoine contrôlent avec attention la charge de la vigne, de manière à ce que la quantité de raisin soit en adéquation avec le vin à produire. Le nombre de grappes qui pousseront sur chaque de pied de vigne aura une forte incidence sur la qualité du vin.

Bruno Sorg Flux de sèveDepuis 2012, le domaine effectue une taille Poussard qui selon François permet une optimisation des flux de sève. Ainsi, année après année, les flux de sève sont favorisés, cela évite une apoplexie des pieds de vigne et leur offre une meilleure longévité. Cela a également pour intérêt d’obtenir des raisins mieux équilibrés et d’éviter les carences.
Les vendanges vont révéler tout le travail de l’année en ramassant de beaux raisins. Pour cela, il faut aussi savoir transmettre cette intransigeance aux cueilleurs, leur faire comprendre qu’ils participent activement à la qualité du vin. Au domaine, on retrouve souvent les mêmes vendangeurs qui savent qu’ici, ils trouveront de la bonne humeur, de bons repas et du respect pour leur travail. Toutes les étapes sont importantes, selon François « on produit le vin qu’on veut produire, il faut pour cela suivre un itinéraire ».

Bruno Sorg CuverieConcernant la vinification, elle a principalement lieu en cuves inox et une partie passe sous bois en fûts bourguignons ou en foudres. Le domaine utilise néanmoins de plus en plus de pièces, en particulier pour la famille des Pinots (blanc, gris et noir). Certains rieslings séjourneront également en foudres.

Bruno Sorg ChaiLes bourbes, une fois filtrées, sont remises en cuve car elle contiennent 80% de jus et contribuent à la complexité du vin.

Bruno Sorg Entrée CaveauAinsi, vous l’aurez compris, faire un passage au domaine Bruno Sorg sera toujours une bonne idée, d’autant plus que leurs cuvées restent accessibles, l’Alsace n’en finit pas de nous donner du plaisir.

Les cuvées :
Bruno Sorg Quelques cuvéesIl y a plus d’une vingtaine de cuvées au domaine Bruno Sorg, les vins génériques sont tels que le Riesling, Pinot Gris ou encore Pinot Noir précis et gourmands. A la faveur des Grands Crus, on monte en intensité, les vins se livrent déjà très bien dans les derniers millésimes mais offrent en plus une incroyable capacité de garde pour les grandes occasions.
Bruno Sorg CrémantLe crémant d’Alsace est rayonnant, d’une incroyable finesse et un bel équilibre entre tension et gourmandise, le dosage est subtil.

Les Grands Crus Pfersigberg et Florimont aussi bien avec le cépage Riesling que Pinot Gris sont grandioses et s’accordent très facilement à table.

J’apporterai quelques commentaires au fur et à mesure des prochaines dégustations des derniers millésimes. Voici quelques tarifs (2021) :
Crémant d’Alsace (10€), Riesling (9,70€), Pinot Noir (9,50€), Riesling Grand Cru Pfersigberg (17,20€), Pinot Gris Florimont (16,50€).

Bruno Sorg espace dégustationDomaine Bruno Sorg
8 rue Mgr Stumpf, 68420 Eguisheim
Tel : 03 89 41 80 85
Courriel : sorg.bruno@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *