C’est quoi une Solera (ou réserve perpétuelle) ?

A l’occasion d’un salon, j’ai eu le plaisir de rencontrer Fabien Grumier du domaine Maurice Grumier (son grand-père) et j’ai pu goûter plusieurs cuvées enthousiasmantes dont une Solera.
L’idée m’est rapidement venue de lui proposer de rédiger un article sur ce mode d’élaboration du champagne. Car si le champagne est le plus souvent élaboré à partir d’une année principale, à laquelle on peut ajouter des vins de réserve ou d’une seule année dans le cas des millésimes, la Solera est constituée des vins d’une première vendange, que l’on vient rafraîchir tous les ans des vins de la nouvelle vendange.

Vue du domaine, ce ne sont pas les vignes de Fabien

Ce qui est intéressant au domaine Maurine Grumier, c’est que Fabien Grumier emprunte également à la technique de la Solera pour sa cuvée Réserve, il propose ainsi deux cuvées reposant sur cette méthode.

Mais présentons quelque peu le domaine avant de comprendre la philosophie de Fabien par rapport à ces cuvées. Fabien Grumier travaille 8,5 hectares de vignes, le domaine est installé à Venteuil depuis 1743 (12ème génération), c’est déjà la 4ème génération qui élabore ses propres vins.
Maurice Grumier, dont le nom est resté, est décédé en 1968, c’est son fils Guy qui a repris les clés du domaine. C’est maintenant Fabien, le fils de Guy qui s’occupe de l’ensemble du domaine mais Guy n’est jamais loin et apporte une aide précieuse. Fabien souhaite conserver le nom Maurice Grumier et tout comme son père ne souhaite pas mettre le domaine à son nom même si inévitablement, il se fait souvent appeler Maurice !
Le domaine est certifié HVE, toutes les vignes sont enherbées, il n’y a plus du tout d’utilisation de pesticides et Fabien effectue un travail des sols par labourage. Les vignes sont principalement situées à Venteuil (4 hectares), Chavenay (2,5 hectares), Festigny (1,5 hectares) et à Reuil et Baslieux Sous Chatillon (0,5 hectare). Par cépage, cela représente un peu plus de 50%  de Pinots Meuniers pour respectivement 25% de Pinots Noirs et de Chardonnays.


Le domaine est construit de manière à pouvoir travailler par gravité et sans belon, les jus intégrant directement les cuves de débourbage, ce qui limite les risques d’oxydation. La cuverie thermorégulée permet de séparer 30 marcs différents, ce qui offre à Fabien un beau terrain de jeu.

Depuis 3 ans, les fermentations malolactiques sont bloquées par le froid de manière à conserver la fraîcheur des vins. En effet, après la fermentation alcoolique, les températures sont baissées à 8-10°C, ce qui ne permet pas à la fermentation malolactique de s’effectuer.

Chai Maurice GrumierLe chai est impressionnant. A ce jour, un tiers des vins passent en barrique parmi les 80 fûts du domaine. Les fûts viennent aussi bien de la tonnellerie de Champagne que de Bourgogne, ils sont conservés plusieurs années (jusque 20 ans pour les fûts qui le permettent). Pour ceux venant de la Tonnellerie de Champagne, les chênes peuvent venir d’Argonne, de la Montagne de Reims, de Festigny où Fabien possède des vignes et bientôt de chênes de Venteuil.

Fabien a la chance de bénéficier d’espace dans son domaine, ce qui lui permet de conserver beaucoup de vins de réserve, non assemblés.
Le domaine expédie à ce jour 50% de ses vins à l’export et tout particulièrement aux Etats-Unis et au Japon. On peut trouver les champagnes Maurice Grumier à Reims à la Cave des Sacres et au 36 à Hautvillers, ses champagnes sont également présents chez de nombreux cavistes parisiens dont Dilettantes. J’ai pu aussi en trouver à Amiens chez le caviste « la Cave de la Tour ».

Continuer la lecture de C’est quoi une Solera (ou réserve perpétuelle) ?

La biodynamie par le domaine Mann en Alsace

Cela faisait un moment que je souhaitais rédiger un article sur la biodynamie, que cela soit en Champagne, en Alsace ou ailleurs, il est évident que les vignerons qui pratiquent la biodynamie ont une passion débordante pour leurs vignes et leurs vins. Les vins jouissent ainsi du travail intense de ces vignerons et de leur énergie, qu’ils transmettent à leur vin par leur implication dans le vignoble. S’il y a bien un domaine où l’enthousiasme donne envie de découvrir leurs vins, il s’agit bien du domaine Jean-Louis et Fabienne Mann et de leur fils Sébastien. Continuer la lecture de La biodynamie par le domaine Mann en Alsace

C’est quoi être coopérateur en Champagne par le Champagne Poinsot Frères

J’ai rencontré Laura Poinsot du Champagne Poinsot Frères lors d’un salon, j’ai tout de suite pu sentir son enthousiasme pour les champagnes du domaine. Laura travaille à l’exploitation avec son père et toute une équipe pour prendre soin de leurs 20 hectares.
Lors d’un passage au domaine, je prends un peu plus de renseignements, Laura m’explique alors que son domaine est très attaché à la coopération et qu’elle travaille avec le centre vinicole Nicolas Feuillate de Chouilly. Continuer la lecture de C’est quoi être coopérateur en Champagne par le Champagne Poinsot Frères

Pourquoi déguster un vin ?

Pourquoi déguster un vin ? Je m’interroge souvent sur l’intérêt de savoir décrire dans les moindres détails un vin. Il est évident que cela exige un sérieux travail mais cela peut-il couper du plaisir de simplement boire du vin ? J’essaye de faire le tour de la question avec Agathe et Eric de la cave Millésimes et saveurs à Reims autour de 2 vins que j’ai amenés. Eric a été élu deuxième meilleur caviste de France en 2018. Continuer la lecture de Pourquoi déguster un vin ?

Ma première cuvée par Fabien Bergeronneau

Fabien Bergeronneau est un jeune vigneron installé dans le village de Ville-dommange. Après des études de BTS en Alsace et un voyage linguistique en Australie, Fabien s’installe pour travailler au domaine familial Bergeronneau-Marion. Ses parents lui transmettent peu à peu des vignes du domaine de manière à ce qu’il puisse apprivoiser son terroir et élaborer ses premiers champagnes. Continuer la lecture de Ma première cuvée par Fabien Bergeronneau

Le cépage Pinot Meunier en Champagne par Eric Taillet à Baslieux-Sous-Châtillon

L’addiction d’Eric Taillet pour le cépage Meunier remonte à loin, il offre à ses yeux un grand intérêt gustatif autour de mots clés tels que « fruit », « élégance », « souplesse ». Enfant, Eric Taillet était toujours à proximité de son père et de son grand-père pour les voir travailler. Son père pratiquait déjà une viticulture sans engrais chimiques.  Continuer la lecture de Le cépage Pinot Meunier en Champagne par Eric Taillet à Baslieux-Sous-Châtillon

La foire aux vins 2018 et moi…

Temps fort de l’année pour la vente de vins, c’est la ruée vers les rayons en vue de remplir sa cave pour l’hiver. Comme beaucoup je pense (tous ceux à qui on n’a pas appris à fréquenter les cavistes), mes premiers achats ont eu lieu en grande distribution, et encore plus lors des foires aux vins. Tous les hypermarchés et supermarchés s’y mettent mais également les chaînes de cavistes et éventuellement quelques cavistes indépendants. Continuer la lecture de La foire aux vins 2018 et moi…